Récit d’une visite guidée au musée Bolo

Le musée Bolo est accessible librement les jours de la semaine de 08h à 19h. L’association des amis du Musée Bolo (aBCM) organise des visites guidées sur demande.

Une visite guidée dure environ 45 minutes. Elle est suivie d’une démonstration de 3 anciens ordinateurs. La langue de la visite est le français (sur demande il y a possibilité d’avoir un guide anglophone).

La visite décrite ci-après a été organisée par Varen (guide) et Didier (photos et vidéos).

1. Préparation de la visite guidée

3 ordinateurs représentatifs de la micro-informatique des années 80 sont exposés en état de marche et utilisables par les visiteurs.

2. Accueil des visiteurs

3. Visite de l’exposition « Disparition programmée »

Le guide va vous aider à mener l’enquête et à explorer cinq pistes différentes permettant d’expliquer le thème de cette exposition :

  • La réduction
  • La dissolution
  • L’oubli
  • Le camouflage
  • L’humanisation

4. Visite du mur de l’exposition permanente

Ce côté du mur expose les objets les plus rares et les plus significatifs des collections du musée Bolo

5. Petit arrêt au stand des micro-ordinateurs en état de marche

Démonstration des 3 machines exposées. Le visiteur à la possibilité d’interagir avec ces machines. Dans le cas présent, un IBM PC XT, un smaky 100 et un Apple Macintosh Plus.

6. Coin des super-ordinateurs

Présentation de l’IBM BlueGene/P et des Cray’s

7. Rangement

Vidéo de l’aperçu d’une visite guidée
httpv://youtu.be/8XN3AEHKbdg

Vie du musée, mardi 13 mai 2014

Le moniteur de l’Apple //c de Didier a rendu l’âme récemment. Une belle fumée blanche (voir vidéo ci-après) s’est dégagée de l’arrière du moniteur après plusieurs heures d’utilisation.

httpv://youtu.be/JIgekUHriqk

Le diagnostic de la panne du moniteur a été réalisé par Cédric. L’accès au composant ayant provoqué la panne n’était pas aisé, tant le contenu de ce moniteur est compact. Au final, le composant défecteux est repéré. Il s’agit d’un condensateur de filtrage. Le petit fusible monté sur la même carte a bien fait son travail et à protégé le reste de l’électronique.

Prochaine étape : changement des composants défectueux et remontage.

Des tâches variées attendent les membres de l’aBCM, comme la préparation de l’envoi des lettres pour les cotisations 2014 de l’aBCM.

Arrivée attendue d’une machine à café dans notre local. Merci à Bruno !

expresso

Le réveil de l’Apple //c

Dans le cadre d’une future exposition, nous procédons au nettoyage et à la remise en fonction de plusieurs micro-ordinateurs qui fêtent leur anniversaire cette année.

Petit arrêt sur l’Apple //c

Le 24 avril 1984, l’Apple //c (lettre « c » pour compact) est présenté à la conférence « Apple Forever » basée à San Diego. Il est à relever que le Macintosh est sorti la même année.

L’Apple //c est un concentré de l’Apple IIe avec les mêmes caractéristiques. Il utilise un microprocesseur CMOS 65C02 8 bits à 1.023 MHz (à la place du NMOS 6502), qui ajoute 27 nouvelles instructions et consomme moins d’énergie. Il est équipé d’un lecteur de disquettes 5.1/4″ (140 Kb) et d’une poignée pour le transport. Son alimentation (assez imposante) est externe.

Le modèle Apple //c Plus qui suivit l’Apple //c en 1988 fût le dernier de la série Apple II. Il était équipé d’un lecteur de disquettes de 3.5″, son processeur était plus rapide (4 MHz).

Paul Dali (manager chez Apple) s’inspira d’un modèle d’ordinateur portable de Toshiba pour concevoir l’Apple IIc

Sources : Sites de Fabrice Montupet et Wikipedia

httpv://youtu.be/1B3IrQIWi3I