Nouvelles démos en stock au musée Bolo

En ce dimanche 28 juillet, alors que les températures à l’extérieur ne sont pas de saison, une équipe de membres de l’aBCM a décidé d’avancer sur plusieurs projets, dont font partie les 2 stands de démonstration permanents qui illustrent le thème actuel de l’exposition « Disparition programmée » du musée Bolo.

Démo 1 : synthèse vocale

Synthèse VocaleLe visiteur introduit un texte au clavier et l’ordinateur le restitue vocalement.

La librairie open source ESpeak a été utilisée pour synthétiser la voix.

Démo 2 : Eliza

Eliza

Eliza est un programme informatique écrit par Joseph Weizenbaum en 1966, qui simulait un psychothérapeute rogérien en reformulant la plupart des affirmations du patient en questions, et en les lui posant.

La version présentée au musée Bolo est une adaptation de ce programme écrite en Python. Le visiteur tape une phrase sur le clavier et le programme répond en affichant une phrase à l’écran. Une pseudo conversation s’engage entre le visiteur et l’ordinateur.

Guillaume est l’auteur de la nouvelle version des 2 logiciels. Il est assisté par Rolf pour l’installation.

En coulisses …

Résultat final

démos

Des ordinateurs dans la montagne

Le 5 juillet dernier, Yves a eu la chance de monter au Jungfraujoch (3’480 m), plus haute gare ferroviaire d’Europe. Mais quel lien peut-il y avoir entre ce haut (littéralement !) lieu touristique suisse et le Musée Bolo ?  Petit retour en arrière.

Au début des années 2000, le musée a été contacté par deux chercheurs de l’Université de Liège, Ginette Roland et Luc Delbouille, qui travaillent depuis les années 50 à l’étude du soleil. Profitant de la qualité de l’air, l’équipe du Laboratoire de physique atmosphérique et solaire s’est installée dans les locaux de la Station scientifique du Jungfraujoch. Depuis 50 ans, des ordinateurs y calculent des transformées de Fourier à partir des données issues d’un interféromètre. Le premier ordinateur est une Honeywell DDP-224, installée en 1966. Puis les mini-ordinateurs Hewlett-Packard font leur apparition.

Archive RTS datant de 1966 où l’on peut voir Ginette, Luc et la DDP

Le matériel qui pouvait intéresser le Musée Bolo se trouvait en partie à Liège et en partie au Jungfraujoch. En 2002, Silvye, Edouard et Yves ont pu ramener un véritable trésor de Liège : nombreux ordinateurs Hewlett-Packard des années 60 et 70 (dont le premier ordinateur de la marque, un HP 2116), documentation et même un micro-ordinateur Sinclair ZX80.

En 2003, il était temps d’aller voir ce que cachaient les grottes creusées dans la montagne. Julien et Yves ont dû passer un week-end entier à 3’500 m pour trier le matériel et préparer quatre palettes de transport. Encore quelques centaines de kilos de matériel historiquement très intéressant. Et bien sûr, des souvenirs plein les yeux.

Alors quand nous avons appris que Sveto, notre ami croate et directeur du musée de l’informatique Peek&Poke, était de passage en Suisse, nous avons organisé une nouvelle expédition au Jungfraujoch. L’occasion de rendre visite à Ginette (Luc Delbouille étant malheureusement décédé en 2006) et à l’ordinateur HP-1000F de 1978 qui est encore installé et prêt à calculer, juste en-dessous du télescope !

Un grand merci à Ginette de nous accueillir si chaleureusement, depuis plusieurs années, dans cet endroit magnifique et chargé d’histoire scientifique.

Migration réussie à la V2 de la vitrine IC

En 2013, le musée Bolo et l’association aBCM ont eu l’opportunité d’utiliser un espace dans le hall d’entrée de la faculté Informatique et Communications IC de l’EPFL pour y exposer une partie des pièces de la collection du musée Bolo, en rapport avec l’histoire de l’informatique à l’EPFL.

Version 1.0 de la vitrine, mise en place début 2013

2014, nouvelle année, nouveau thème pour le contenu de la vitrine. Il s’agit de fêter dignement les 30 années d’existence d’une série d’ordinateurs.

Il a fallu plusieurs semaines de travail pour sélectionner 4 machines parmi toutes celles qui fêtent leur anniversaire cette année, les nettoyer minutieusement, rédiger les textes explicatifs qui les accompagnent. Le grand jour de l’installation de la nouvelle vitrine est arrivé ce vendredi 18 juillet 2014.

Les ordinateurs choisis sont

Préparation du matériel à exposer

Dépose de la cloche en plexiglas et nettoyage

Pose des nouvelles pièces à exposer ainsi que leur présentoir avec le texte descriptif de chaque machine

Résultat final

Coulisses de l’opération

Merci à tous ceux qui ont contribué à cette magnifique réalisation (à ceux présents sur la photo et à tous les autres également !)

Retour dans le futur…

Dans le milieu des années 70, les micro-ordinateurs font leur apparition. Ils étaient pratiquement tous fournis avec un interpréteur BASIC, un langage de programmation conçu par John George Kemeny et Thomas Eugene Kurtz (en 1963). Le langage BASIC est destiné à des utilisateurs avec peu de connaissances informatiques et scientifiques.

Lorsqu’on allume un micro-ordinateur du Musée Bolo (par exemple un Commodore PET ou Sinclair Spectrum), l’interpréteur BASIC apparaît quasi instantanément. Cela permet d’utiliser l’ordinateur immédiatement (sans devoir attendre). La création de programme BASIC devient donc facile.

Voici deux exemples de programme en BASIC:

10 For i = 1 to 10
20 Print "i="; i
30 Next
10 Print "Bonjour le monde !"
20 Goto 10

Certaines personnes ont repris l’idée de l’interpréteur BASIC mais en utilisant les technologies d’aujourd’hui. Cela permet d’avoir un micro-ordinateur relativement puissant et très bon marché (comparativement avec les micro-ordinateurs des années 70-80).

Au Musée Bolo, nous utilisons un petit micro-ordinateur BASIC appelé Duinomite fabriqué par Olimex. Le Duinomite est un dérivé du Maximite conçu par Geoff Graham.