Rapport d’avancement – Janvier/Février 2018

Afin de nourrir le blog de l’association des amis du Musée Bolo et compléter la communication déjà en place à travers les réseaux sociaux, l’association a décidé d’écrire régulièrement un article résumant les éléments importants de la vie du Musée. Le présent article inaugure ce nouveau format de communication.

Retour sur 2017

L’année 2017 aura été une année charnière pour l’aBCM: la survie de la collection a été une nouvelle fois menacée par la mise en péril de notre local principal de stockage (“Ruchonnet”). Une campagne de financement participatif a permis de donner un peu d’air au Musée pour ces deux prochaines années. La lutte n’est néanmoins pas terminée et 2018 s’ouvre sur de nombreux défis à relever.

Le stand du Musée Bolo lors d’une fête de Noël d’une entreprise romande en Décembre 2017

L’année 2017 aura aussi vu de nouveaux membres rejoindre l’association, ainsi que le départ ou l’éloignement d’autres. De nouveaux projets ont aussi vu le jour, tel que le travail sur le Fonds Bruno Bonnell, en partenariat avec le GameLab de l’UNIL, une équipe d’archivistes et des collectionneurs suisses romands. C’est d’ailleurs l’un des grands projets de 2018 et nous reviendrons dessus ces prochains mois.

Nettoyage d’hiver?

Tel Sisyphe, l’aBCM est condamnée à jouer au Tetris avec les pièces de la collection afin d’optimiser l’espace pour accueillir de nouveaux dons, mais aussi pour rendre la collection de plus en plus utilisable.

Deux dons majeurs sont attendus pour le premier semestre 2018 : la collection privée de notre ami et membre Bernard, ainsi qu’une très jolie collection DEC.

Dans l’optique de pouvoir accueillir ces conséquents dons, l’aBCM a dû travailler pour créer de l’espace dans notre local principal (appelé “Ruchonnet” voire “Ruru”) afin d’y apporter des pièces de notre local à Chavannes-près-Renens. L’espace créé à Chavannes permettra d’accueillir les nouvelles pièces.

Ce nettoyage d’hiver, débuté en décembre 2017, se finalisera en février.

Afin d’accueillir de nouveaux dons, il faut déjà faire de la place…

Fonds Bruno Bonnell

Le Musée Bolo a la chance de posséder la collection de jeux vidéos et objets divers de Bruno Bonnell, cofondateur de la société Infogrames et ex-président des sociétés Infogrames puis Atari.

En 2017, une équipe formée du GameLab de l’Université de Lausanne (UNIL), de l’aBCM, d’archivistes et de collectionneurs privés ont repris le projet d’inventorier cette collection, ainsi que d’en préserver les éléments les plus rares.

L’essentiel de la collection étant constitué des jeux vidéo, quelques séances d’une journée ont été nécessaire pour classer les objets de la collection par plateforme.

Ensuite, un mini-inventaire, portant uniquement sur quelques méta-données, a pu débuter en décembre 2017, avec déjà 600 objets inventoriés. Cette première étape laisse à penser que la collection possède au moins 2000 objets, avec des pièces uniques tels que des versions beta ou de tests.

L’équipe mixte “aBCM+GameLab+archivistes+collectionneurs privés suisses romands” reprendra du service ces prochains mois pour continuer à inventorier et préserver cette collection. Nous vous tiendrons bien sûr au courant de leur travail d’archéologie du jeu vidéo.

L’équipe travaillant sur l’inventaire du Fonds Bruno Bonnell

Outil d’inventaire

Les récentes évolutions de la collection Bolo ont fait resurgir le besoin d’un nouvel outil d’inventaire. L’outil actuel, bien qu’ayant fait plus que son office, commence à ne plus pouvoir répondre aux exigences actuelles de l’aBCM et notre volonté de professionnalisation à moyen terme.

Le choix d’un nouvel outil n’a pas encore été arrêté, mais de nombreux tests sont en cours avec la plateforme CollectiveAccess. La suite aux prochains épisodes…

Ça s’est passé chez nos amis

C’est avec joie que nous avons pu lire la première chronique du fondateur du Musée, Yves Bolognini, sur son blog du Temps. Nous vous invitons à aller lire son récit du Smaky, la famille de micro-ordinateur vaudoise.

Ça s’est passé dans le reste du monde

Parce que nous ne sommes pas les seuls à faire de belles choses, quelques liens vers ce que nous avons lu/vu ces derniers mois: